Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L’aire de grand passage des gens du voyage se fera sur un terrain d’Etat

Quand un dossier démarre mal, difficile souvent de le mener jusqu’au bout. Qui plus est lorsqu’il est question de gens du voyage. Comme attendu, ce lundi matin, les élus du Département qui recevaient en séance le préfet sur l’activité des services de l’Etat n’ont pas manqué de le questionner sur la future aire de grand passage.

Annoncé en plein cœur de l’été à Santeny, sur un terrain privé, ce projet jusqu’à 150 caravanes avait soulevé la bronca des élus de droite et de gauche, manifestant le 12 septembre. Comme nous l’indiquions vendredi dernier, le préfet revient sur ce choix. « Si cette proposition ne semble pas faire consensus, l’Etat prendra ses responsabilités en recherchant une solution sur ses propres terrains, en concertation avec la commune ou le territoire concerné, a-t-il annoncé. Le lieu sera identifié ultérieurement ».

Un cas de figure destiné à faire adopter le schéma départemental qui passe en séance le 16 octobre. Sans lequel, « 400 caravanes peuvent s’installer à Orly, avec des enfants qui jouent au laser et gênent les pilotes », selon le préfet ou envahissent le stade de Valenton ou les parcs départementaux. Et le préfet d’appeler les élus à voter ce schéma. Ce qui sera le cas du groupe PS : « l’épine de l’aire étant retirée », conclut le président du groupe Daniel Guérin (MRC). Hors de question pour le groupe LR. « On ne peut pas voter un schéma qui n’est pas fondé sur la transparence totale sans connaître la localisation de la future aire », prévient Olivier Capitanio, président du groupe.

La maire LR de Limeil, qui s’inquiète des conséquences pour sa commune, si jamais le terrain choisi était celui de Valenton, en limite de Limeil, a eu l’assurance d’être consultée. Le conseiller Pierre-Jean Gravelle a quant à lui déploré « avoir les informations par la presse », que le maire de Santeny n’ait pas été contacté. « Officiellement, je ne suis au courant de rien », confirme Jean-Claude Gendronneau (SE), qui préfère « rester prudent jusqu’au bout », avant de se réjouir de la bonne nouvelle pour sa commune.

En fin de séance, le président PCF du Département, Christian Favier, face au « ton polémique », souligne que « les villes ne se bousculent pas » pour accueillir cette aire. « On n’est pas débordé de propositions ». Espérant aller « vite » sur l’adoption du schéma départemental.
Agnès Vives/LP

Aire des gens du voyage, le Parisien !!!!
Tag(s) : #gens du voyage

Partager cet article

Repost 0